Située près de notre lieu de fondation,
Ramegnies-Chin est la maison-mère
et le siège du généralat.

Une grande partie de la communauté est constituées par les sœurs aînées qui ont besoin de soin. De leur présence et par leur prière, elles soutiennent le travail du généralat et portent la Congrégation toute entière. D’autres sœurs ont leur mission à l’intérieur de la communauté ou bien sont engagées dans des activités dans la région et le diocèse. Un petit groupe assume les tâches liées au gouvernement de toute la Congrégation.

icône de la communauté de Bose
© Communauté de Bose

C’est aussi une communauté d’accueil pour nos sœurs d’autres communautés ou continents. Les hôtes de passage y trouvent un lieu où se poser, se ressourcer ou vivre un temps de retraite spirituelle. D’autres se joignent régulièrement à nos prières communes.

Les forces qui diminuent et le bâtiment devenu trop grand et trop coûteux, nous ont conduites à la décision de quitter ce lieu pour une nouvelle insertion à Bruxelles. Cela nous permettra de mieux répondre aux appels de l’Eglise et du monde en tenant compte de ce que nous sommes aujourd’hui : plus internationales, moins nombreuses, ouvertes à de nouvelles formes d’engagements apostoliques.

« Nous ne sommes liées à aucun lieu particulier
et désirons rester disponibles au service de l’Eglise.
L’esprit des Constitutions nous met au large
et nous ouvre des horizons
pour vivre et servir en tout endroit du monde,
selon les circonstances de lieu, de temps et de personnes. »

(Congrégation générale 2017)

« Nous ne sommes liées
à aucun lieu particulier
et désirons rester disponibles
au service de l’Eglise.
L’esprit des Constitutions
nous met au large
et nous ouvre des horizons
pour vivre et servir
en tout endroit du monde,
selon les circonstances de lieu,
de temps et de personnes.  »

(Congrégation générale 2017)